Collégiale Saint Martin

La collégiale st martin vue du ciel

Copyright © photogeovar.com

La collégiale Saint Martin déploie sa façade faite de belles pierres de taille sur une petite place, et s’ouvre de trois portes. Celle qui permet accès à la grande nef a un cadre de pierres rectangulaires soutenant un entablement qui surmonte une grande niche. Les deux autres portes sont plus petites, mais possèdent le même encadrement, qui soutient un fronton triangulaire aux pans coupés entre lesquels est placée une niche.

Comme l’église primitive elle est dédiée à Saint Martin. Elle fut commencée en 1704 et terminée qu’en 1729. Ce n’est qu’en 1788, le 15 juin, qu’elle fut consacrée par Mgr Beausset.

Elle fut construite sur l’emplacement de la chapelle de Notre-Dame de Beauvoir, qui servit longtemps d’église paroissiale, car en 1565 la vieille collégiale, située dans la partie ancienne de la ville, était dans un état de délabrement tel, qu’il n’était plus possible de la réparer. On devait la démolir au XVII° siècle.

L’ église actuelle comprend trois nefs et cinq travées. Son style est sévère et lourd. Ses dimensions sont imposantes et en font une des grandes églises du diocèse.

La grande nef

La grande nef

La grande nef est couverte d’une voûte d’ arêtes coupées à chaque travée par des arcs doubleaux tombant sur de hauts piliers carrés. Quant aux bas-côtés, ils présentent cette particularité d’être couverts de calottes sphériques très basses correspondant à chaque travée. Des fenêtres sont ouvertes dans la nef centrale au-dessus des arcades de chaque travée. Les bas-côtés ne sont éclairés que par la fenêtre de la façade.

L’ abside est plate à l’extérieur mais à l’intérieur elle est en forme d’ hémicycle. Son chœur est orné de belles boiseries et le maître-autel est en marbre.  A l’ extérieur un immense clocher hexagonal coiffé d’un toit très bas, accote l’abside par l’Ouest.

Publicités

Les commentaires sont désactivés.