Messe de la Sainte Roseline

Le 17 Janvier, la Messe Solennelle de Sainte Roseline à été célébrée au Arcs.
Mgr AILLET Évêque de Bayonne et Mgr REY Évêque de Fréjus/Toulon ont présidé l’office, accompagnés de M. l’Abbé Menjot.

Roseline de Villeneuve (1263 – 1329) déclarée bienheureuse par l’Église catholique, est fêtée le 17 janvier.

Roseline est instruite par les clarisses d’ Avignon, et c’est à la Chartreuse que cette Provençale, douée du don de lire dans les consciences choisit d’entrer à 25 ans. Elle fit son noviciat à Saint-André-de-Ramières dans le Vaucluse puis un second noviciat à la Chartreuse Notre-Dame de Bertaud dans les Hautes-Alpes avant d’être admise à faire profession religieuse le jour de Noël 1280. Elle y vivra dans l’austérité et deviendra plus tard prieure de la Chartreuse fondée par son frère Hélion2 dans le diocèse de Fréjus, à l’abbaye de La Celle-Roubaud occupée précédemment par des Bénédictines3,4.

Aux Arcs, la chapelle Sainte-Roseline édifiée au XIe siècle, abrite la dépouille de sainte Roseline qui est exposée dans une châsse en cristal et un reliquaire qui conserve ses yeux, miraculeusement préservés.

Roseline est rattachée au « Miracle des Roses ». La généreuse fille du seigneur du village se cachait pour donner à manger aux pauvres qui la sollicitaient. Un matin, Arnaud, qui se doutait des largesses de sa fille, se cache près du cellier pour la confondre… Il ne tarde pas à la voir arriver, le tablier chargé de victuailles. Lorsqu’il lui demande de montrer le contenu de son tablier, Roseline ouvre craintivement son tablier duquel dépasse une brassée de roses en lieu et place de la nourriture « subtilisée ». Aujourd’hui encore on peut voir une arche de pierre : « la porte du Miracle ».

Publicités

Les commentaires sont désactivés.