Commémoraison de tous les fidèles défunts

L’institution d’un jour commémoratif de tous les fidèles défunts remonte au pieux et saint Odilon, Abbé de Cluny (mort en 1048), qui décréta, en 998, que, dans tous les monastères de l’Ordre de Cluny, on célébrerait, après les vêpres du 1er novembre, l’office des morts. Cette coutume fut imitée et enfin adoptée par l’Église universelle. Ce jour là, tout prêtre peut dire trois messes.

A l’issue de la messe célébrée non pas au cimetière, à cause de la pluie, mais en la chapelle Saint François , le Père Alain BOUSSAND et les fidèles se sont retrouvés au cimetière pour la bénédiction des tombes.

 

Telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé :

que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite tous au dernier jour.(Jn 6,39)


Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :