Archives d’Auteur: Paroisse de Lorgues

Noël 2018

Le lundi 24 décembre 2018 la solennité de la nativité du Seigneur a été célébré dans notre collégiale qui a retrouvé toute sa splendeur. Elle a débuté à 20h00 par l’offrande calendale animée par Lou Ginestoun suivie à 20h30 de la messe de la nuit.

Noël célèbre la naissance de Jésus, Fils de Dieu, le Sauveur attendu, annoncé par les prophètes. Comme le racontent les évangélistes Luc et Mathieu, Marie « mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire ». Dans les environs, se trouvaient des bergers. L’Ange du Seigneur s’approcha et leur dit : « Aujourd’hui vous est né un Sauveur dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire ».

 


Réouverture de la Collégiale

Le dimanche 23 décembre 2018, les portes de la Collégiale Saint-Martin, fermées depuis 2010 et après 5 années de travaux, ont été ré-ouvertes pour le plus grand plaisir des paroissiens et des Lorguais.

La messe a été présidée par Monseigneur Dominique REY, évêque de Fréjus -Toulon.

Au cours de la cérémonie et après la lecture de la lettre de nomination, Monseigneur Dominique REY a installé le Père Alain BOUSSAND curé de la paroisse de Lorgues en lui remettant la clef de la Collégiale.

A l’issue  de la messe Monseigneur Dominique REY et Monsieur Claude ALEMAGNA, maire de la ville, ont dévoilé ensemble la plaque commémorative de cet événement.

Merci à tous les participants qui ont permis que la cérémonie soit réussie !


Solennité de L’Immaculée Conception de la Vierge Marie

La Fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie a été célébrée le samedi 8 décembre 2018 à 10h00 en la chapelle Sainte-Anne de Lorgues par les Pères BOUSSAND et SORIA assistés de l’abbé BONNETAIN.

Après la messe, les prêtres ont béni la croix restaurée qui se trouvait précédemment à Saint-Ferréol.

 


Quelques INFORMATIONS

La belle fête du 8 décembre, de l’Immaculée Conception sera célébrée ce samedi en la chapelle Saint-Anne de Lorgues à 10h00. Ce sera l’occasion d’inaugurer la croix qui a été récemment placée devant sa façade. La cérémonie sera suivie d’un apéritif convivial.

Chaque vendredi de l’Avent vous sera proposée une méditation biblique à 18h00 en la chapelle Saint-François, suivie d’une demi-heure d’adoration du Saint-Sacrement. Cette semaine, sera évoquée la belle figure de Jean-Baptiste.

Des temps de confessions seront offerts dans la deuxième partie de l’Avent, sacrement sans lequel la rencontre proposée à Noël risque bien d’être virtuelle…

Après l’évènement de linauguration de la collégiale par notre évêque le 23 décembre à 10h30, les messes de Noël seront célébrées selon ces horaires :

* Messe de la veille au soir : Le Thoronet, 24 décembre à 18h00.

* Messe de la nuit : Collégiale de Lorgues, 24 décembre à 20h30, précédée de l’offrande calendale à 20h00.

* Messe du jour de Noël :

        – Saint-Antonin-du-Var, 25 décembre à 10h00

collégiale de Lorgues, 25 décembre à 11h00


L’Avent

Le temps liturgique de l’Avent inaugure pour les chrétiens une nouvelle année liturgique (avec les lectures dominicales du cycle C).

Il s’agit d’une invitation à un nouveau départ. Pour les paroissiens de Lorgues, du Thoronet et de Saint-Antonin-du-Var, qui forment peu ou prou une même communauté, ce temps correspond à un évènement considérable qui ne sera pas que culturel ou patrimonial : la prochaine réouverture de la collégiale Saint-Martin, église paroissiale de Lorgues. L’église est à la fois le lieu de la présence de Dieu au milieu de son peuple, l’espace où la communauté se réunit pour le célébrer et le signe donné à tous du mystère qu’elle abrite. Sans cet « outil », une communauté se disperse et ne témoigne plus.

Nous voilà donc tous provoqués à une conversion authentique, habitués que nous sommes devenus à un régime qui n’était pas la norme. Nous voilà appelés à redécouvrir ce lieu, à l’habiter mais plus encore à vivre avec une plus grande fidélité, un enthousiasme renouvelé, une profondeur retrouvée le mystère de la rencontre avec Dieu, un Dieu qui vient à notre rencontre, qui a « planté sa tente » parmi les hommes pour ne plus les abandonner et pour les conduire toujours plus loin, toujours plus haut. Dans le même mouvement, il nous faut reconstruire une communauté ébranlée : la collégiale est devenue pour nous une parabole, à laquelle on a réinjecté du béton dans les fondations, dont on a restructuré les voûtes et qu’on a rendu plus lumineuse par un dépoussiérage et des enduits neufs. Nous ne reconstruirons rien de beau sans les fondations solides qui passent par un approfondissement, à la lumière de la parole de Dieu et la pratique des sacrements, du message évangélique. Ainsi qu’on élève les murs, s’ouvrira alors une vie spirituelle personnelle, comme un chemin long et patient où Dieu se laisse approcher. Nous pourrons alors rayonner de la lumière même de Dieu non par des paroles mais « par des actes et en vérité ».

Tout cela va de pair, mais il est nécessaire de s’asseoir parfois avant de bâtir. La nouvelle étape qui nous est proposée est une occasion providentielle d’un renouvellement authentique. Faisons donc de cet Avent un temps de grâce en en prenant les moyens.

A.B.


%d blogueurs aiment cette page :