Archives de Catégorie: Eucharistie

Premières Communions 2016

Sacrement important dans la vie du jeune chrétien, la première communion lui permet de recevoir pour la première fois le corps du Christ, sous forme d’hostie consacrée par le prêtre. Par ce sacrement que nous renouvelons ensuite à chaque messe, nous nous mettons en contact personnel avec le Christ en créant une relation intime avec Lui.

« C’est pourquoi communément, quand on s’approche de ce sacrement, on dit « recevoir la communion », « faire la communion » : cela signifie que dans la puissance du Saint-Esprit, la participation à la table eucharistique nous configure de manière unique et profonde au Christ, en nous faisant goûter dès à présent la pleine communion avec le Père qui caractérisera le banquet céleste, où avec tous les saints nous aurons la joie de contempler Dieu face à face. »

François
Audience Générale, Place Saint Pierre
le 05 Février 2014


Fête Dieu

fete_dieu

L’origine de la Fête-Dieu est due à un miracle qui eut lieu à Bolsena (Italie) en 1263. Ce miracle est relaté par les fresques de la Cathédrale d’Orvieto. Un prêtre de Bohême, Pierre de Prague, avait fait un pèlerinage et avait de grands doutes spirituels notamment sur la présence du Christ dans l’Eucharistie. Lors d’une messe célébrée par le prêtre, lors de la consécration, l’hostie prit une couleur rosée et des gouttes de sang tombèrent sur le corporal. Le prêtre interrompit la messe pour porter le linge ensanglanté à la sacristie les saintes espèces. Le Pape Urbain IV, se trouvant alors à Orvieto, vint constater ce qui était survenu.

Le pape, ancien confesseur de sainte Julienne de Cornillon, institua alors à la demande de celle-ci, la fête du Corpus Domini par la bulle « Transiturus de hoc mundo » le 8 septembre 1264. Il la fixa au jeudi après l’octave de la Pentecôte et confia la rédaction des textes liturgiques à Saint Thomas d’Aquin.

Célébration de la Fête Dieu le 2 Juin 2013
Place Neuve, à Lorgues

Lors de la messe, de jeunes paroissiens ont reçu le sacrement de l’Eucharistie lors de leur première communion.

D’autres albums en ligne ci-dessous :

icone_album_photo            icone_album_photo


Eucharistie

EucharistieEucharistie vient d’un mot grec qui signifie « action de grâce » : louange, action de grâce rendue à Dieu. On désigne plus particulièrement par ce mot, chez les chrétiens, l’action de grâce de Jésus lors de la Cène, dernier repas de Jésus avec ses disciples. Les chrétiens se réunissent pour célébrer Jésus mort et ressuscité, pour associer à sa vie nouvelle tous ceux qui y communient dans la foi.

L’Eucharistie, troisième sacrement de l’initiation chrétienne, est le seul sacrement accompli par Jésus lui-même. Elle a été instituée lors de la Cène. Ce geste est particulièrement commémoré lors de la célébration du Jeudi saint où le Christ s’offre à son Père.

L’Eucharistie structure la vie chrétienne, elle la ponctue, elle est la respiration dans la vie spirituelle. C’est une actualisation de la Pâque et non pas sa répétition ou son simple souvenir. L’Eucharistie, ou la messe, est un rappel de la dernière Cène, de la mort et de la résurrection de Jésus Christ.

L’Eucharistie est  » source et sommet de toute la vie chrétienne  » (LG 11).  » Les autres sacrements ainsi que tous les ministères ecclésiaux et les tâches apostoliques sont tous liés à l’Eucharistie et ordonnés à elle. Car la sainte Eucharistie contient tout le trésor spirituel de l’Église, c’est-à-dire le Christ lui-même, notre Pâque  » (PO 5).
 » La communion de vie avec Dieu et l’unité du peuple de Dieu, par lesquelles l’Église est elle-même, l’Eucharistie les signifie et les réalise. En elle se trouve le sommet à la fois de l’action par laquelle, dans le Christ, Dieu sanctifie le monde, et du culte qu’en l’Esprit Saint les hommes rendent au Christ et, par lui, au Père  » (CdR, instr.  » Eucharisticum mysterium  » 6). Enfin, par la célébration eucharistique nous nous unissons déjà à la liturgie du ciel et nous anticipons la vie éternelle quand Dieu sera tout en tous (cf. 1 Co 15, 28).
Bref, l’Eucharistie est le résumé et la somme de notre foi :  » Notre manière de penser s’accorde avec l’Eucharistie, et l’Eucharistie en retour confirme notre manière de penser  » (S. Irénée, hær. 4, 18, 5).

Source : Catéchisme de l’Eglise catholique – Site du Vatican



%d blogueurs aiment cette page :