Archives de Catégorie: 2017

Epiphanie 2018

L’Epiphanie c’est l’adoration des Mages venus d’Orient qui se prosternent devant l’Enfant Jésus et lui offrent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Ce dimanche 7 janvier 2018 notre célébration de l’Epiphanie a débuté par la procession des rois dans les ruelles de notre cité, suivie d’une messe célébrée par le Père Antonio assisté du Père Guiton.

Le Père Antonio a remis les croix aux deux servants de messe.

La procession

La messe avec remise des croix

Publicités

Epiphanie 2018


Noël 2017

Le dimanche 24 décembre à l’Espace François Mitterrand s’est déroulée la veillée de Noël avec une crèche vivante suivie de la messe célébrée par le Père NANA avec à la fin la bénédiction de l’enfant Jésus des crèches des paroissiens.

L’animation était faite par le groupe Ginestoun, les enfants du catéchisme et de l’aumônerie, la chorale paroissiale.

Nos remerciements à tous ceux qui ont permis que cette fête soit si réussie !

1 – La Veillée

2 – La Messe


Repas de Noël 2017

Cette année le repas de Noël paroissial se tiendra en la salle des fêtes de SAINT ANTONIN le dimanche 10 décembre. Chacun voudra apporter quelque chose à partager.


Fête de la Saint-Ferréol

En ce dimanche 17 septembre 2017 Lorgues a fêté son Saint Patron. La fête a débuté par la traditionnelle procession de la statue de Saint Ferréol dans les rues de la ville en passant  par la Maison de Retraite Publique, suivie d’une messe en plein air sur la Place Neuve animée par le groupe Lou Ginestoun. Puis nous avons été convié à un apéritif offert par le maire Claude Alemagna.

Nos remerciements à tous ceux qui ont permis que cette fête soit si réussie !

 

Martyr d’hier, Martyrs d’aujourd’hui

Ferréol fut arrêté et conduit au gouverneur Crispinus qui essaya par tous les moyens de le ramener au culte des idoles. Ferréol ne céda pas « Je suis chrétien, je ne peux sacrifier. Il me suffit de vivre en chrétien et, si ce n’est pas possible, je suis prêt à mourir. » Il fut fouetté et battu puis emprisonné, un ange lui apparut et le délivra, il traversa le Rhône à la nage, mais peu de temps après il fut repris, ramené à Vienne et mis à mort vers l’an 304.


%d blogueurs aiment cette page :